Türkiye Cumhuriyeti

Ambassade de Turquie

Konuşma Metinleri

Sayın Büyükelçimizin bu yıl üçüncüsü düzenlenen "Paris'te Türk Sinemasıyla Buluşma" etkinliğinin gala gecesinde yaptığı açılış konuşması, 15.12.2016

Chers amis cinéphiles,

De par l’effet positif induit par le haut niveau des relations politiques
et économiques entre nos deux pays, chacune des deux sociétés se sent davantage
attirée par la culture d’autre.

Le cinéma turc, qui a remporté récemment un grand nombre de distinctions
dans de multiples festivals internationaux, retient de plus en plus attention
du public français.

Après un premier succès remporté par Yılmaz Güney, Nuri Bilge Ceylan a
obtenu successivement au Festival de Cannes en 2003, 2008, 2011 et 2014 le
Grand prix du jury, le Prix de la mise en scène, le Grand Prix ex-æquo et enfin
la Palme d’or; tandis que Rezan Yeşilbaş remportait en 2012 au même festival,
la Palme d’or du court-métrage.

Actuellement les séries turques se situent au deuxième rang mondial après
celles d’Hollywood en termes d’exportation de séries. Les séries turques sont
visionnées dans 105 pays par 500 millions de spectateurs. Plus de la moitié des
films visionnés en Turquie sont des films turcs, alors qu’en 2002, ils
représentaient moins de %10.

Partant du constat de ces succès répétés, et conscients du rôle joué par nos
films et séries dans la promotion de notre pays, nous avons, grâce aux deux
premiers “Rendez-Vous avec le cinéma turc à Paris” organisés en 2014 et 2015,
permis à une sélection des films turcs de venir à la rencontre du public
parisien.

Avançant sur la voie ouverte par le succès de ces deux premiers
Rendez-Vous, nous sommes particulièrement heureux de vous présenter la
troisième édition de cette manifestation, dont nous voudrions qu’elle devienne
pérenne.

Cette nouvelle édition au contenu renouvelé, débutera avec le film “Un
nénuphar sous le vent”, qui a obtenu cette année le Prix du meilleur scénario
au Festival des films du monde de Montréal.  

Suite à cette soirée de gala, “Le froid de Kalandar”, “Album”, “Un costume
étroit”, “Les ailes de mon père” et “Le champ”, qui sont parmi les réalisations
significatives du cinéma turc contemporain.

Quant au “Prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière”, devenu en élément
incontournable de notre soirée d’ouverture, il sera remis cette année à Hale Soygazi,
l’une des personnalités les plus appréciées du cinéma turc.

Espérant que cela sera l’occasion de faire briller une fois de plus
l’étoile de notre cinéma dans les cieux parisiens, je tiens à adresser mes
remerciements les plus sincères aux organisateurs et aux sponsors de ce
Rendez-Vous, et vous souhaite à tous de très agréables séances.